Conférence Régionale pour l’Afrique de l’ICM Les sages-femmes ouvrent la voie à la qualité et à l’équité en Afrique Windhoek - Namibie / Du 12 au 14 Septembre 2019
CONFERENCE REGIONALE POUR L’AFRIQUE DE L’ICM
Intervenants

Discours d’Ouverture

Son honorable Julieta Vatjizaiye Kavetuna

Vice-ministre de la Santé et des Services sociaux, Namibie

J'ai obtenu un certain nombre de diplômes et de formations officielles dans divers domaines de la société, tels que la santé et l'égalité des sexes, avec en plus un diplôme spécialisé en planification, à la fois en projet et en politique. Ma vie est définie par mon activisme au sein des mouvements étudiants, d’organisations de jeunes et de femmes et par la représentation de ma communauté dans des structures gouvernementales et non gouvernementales, à la fois sur des plateformes nationales et internationales. Je suis une défenseuse de la prestation de soins de santé mentale de qualité, ambassadrice du changement en Namibie.

Avec une grande expérience dans l'emploi du secteur privé, ainsi qu’au sein d’organisations de développement et de structures gouvernementales, je possède une vaste connaissance de la planification, de la mise en œuvre, du financement, de la gestion, du suivi et de l'évaluation de programmes. En dépit de ces compétences administratives solides, je sers le peuple namibien avec dévouement en tant que membre du Parlement depuis 10 ans. Je suis sous-ministre de la Jeunesse depuis 2010 et j’ai été muté au Ministère de la Santé avec le même mandat depuis 2015.

 

Son Excellence Mme Toyin Saraki

Mme Toyin Saraki a été nommée ambassadrice de bonne volonté mondiale de la Confédération internationale des sages-femmes en 2014, assumant la responsabilité de plaider en faveur d'une meilleure reconnaissance des rôles, des droits et de la rémunération de la profession de sage-femme au niveau mondial. 

Fondatrice et présidente de la Fondation Wellbeing Africa (WBFA), doté du statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies, et Board Observer et Membre du Partenariat pour la Santé  du conseil d'administration et membre du Partenariat pour la Santé maternelle, néonatale et infantile de l'OMS, Mme Toyin Saraki est une avocate nigériane en faveur de la santé et de l'autonomisation des femmes et des enfants, qui compte depuis deux décennies des activités de plaidoyer couvrant la santé en matière de santé reproductive, de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l'adolescent; mettre fin à la discrimination et à la violence sexistes; et l'amélioration de l'éducation, de l'autonomisation socio-économique et des moyens de subsistance des communautés en Afrique subsaharienne. Partisane des soins de maternité gérés par les sages-femmes, les programmes phares de WBFA tels que le programme anténatal et posnatal MamaCare, le programme d’améliorations des Compétences CEmONC, le programme de Nutrition ‘Thrive and Alive’, sont fournis par une équipe de 74 sages-femmes réparties dans 655 établissements de soins de santé au Nigeria.

Mme Saraki, membre du Comité Directeur international de la Conférence internationale sur la Population et le Développement, est également conseillère spéciale du Groupe consultatif indépendant (IAG) du Bureau régional de l'Afrique de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) (AFRO). Désigné par Devex en tant que champion mondial UHC, Toyin Ojora Saraki est la Championne de la Santé des Nouveau-nés de Save the Children au Nigéria; et est la Championne mondiale de l'Alliance du Ruban Blanc pour une Maternité sans Risque. Son mariage avec le Dr Abubakar Bukola Saraki, président du 13ème Sénat et ancien président de la 8ème Assemblée de la République fédérale du Nigéria, a été béni avec quatre enfants.
 


 

Conférenciers invités

Hilma Inoukapo Shikwambi  

Chairperson Independent Midwives Association of Namibia

 

Ms Shikwambi is a Midwife educator at the International University of Management, Namibia, where she is the Head of department of Nursing and Midwifery. She is a member of the Nursing Council of Namibia and one of the key players in the development of policies and strategies related to maternal, newborn and child health, sexual and reproductive health. She is a researcher, led and provided technical support in the monitoring and evaluation of health programs in Namibia. She participated in various international meetings and conferences related to midwifery. Ms Shikwambi is very acquainted with midwifery services. She has expertise in providing Emergency Obstetric and Newborn Care training as a course director and is known as a midwife leader with a strong professional network local and international. She advocates for resources for midwifery, the importance of midwifery education and regulation as well as creating an enabling environment. She managed to build strong relationship to support midwifery and midwives with various partners including Government, UN agencies, Development partners, Academia, CSOs and communities. Ms Shikwambi holds a Master of Science in Nursing and a Postgraduate Diploma in Maternal and Child Health from the University of Cape Town. She is currently pursuing her Doctoral degree in Maternal and Child health.

 

Héloïse Adjowa Adandogou-D'Almeida

Présidente du FASFAF et ASSAFETO

After working as a state midwife in both health centres in rural zones and references hospitals, Mrs. ADANDOGOU Adjowa Héloïse, wife of ALMEIDA, is now retired. During her thirty-four years of practicing, she never stopped following the evolution of her profession, and continued to acquire new competences all Après avoir exercé la profession de sage-femme d’Etat dans les centres de santé en zone rurale comme dans les hôpitaux de référence, Madame ADANDOGOU Adjowa Héloïse épouse d’ALMEIDA est désormais à la retraite. Au cours de ses trente  quatre années de carrière, elle a continué à acquérir les compétences pour suivre l’évolution de la profession. 

En charge des cours théorique et pratique des « Présentations en Obstétrique » à l’Ecole Nationale de Sages-femmes du Togo, elle décroche en 1999 le Diplôme de Technicienne Supérieure de Santé en Enseignement et Administration à l’Ecole Nationale de Développement Sociale et Sanitaire (ENDSS) de Dakar (Sénégal). De 2003 à son admission à la retraite fin 2018, elle est en charge des cours et de l’encadrement pratique des élèves Sages-femmes.

A la tête de l’ASSAFETO depuis  mai 2012  Madame d’ALMEIDA travaille à rendre plus visible et plus efficiente la pratique de la Sage-femme dans son pays, tout en mettant son expertise au service de projets et programmes liés à la santé de la reproduction et la santé maternelle et infantile, à travers la consultance. Co auteure de l’ouvrage collectif « Les Sages-femmes dans la Francophonie Témoins Silencieuses de la vie… et de la mort » (Sous la direction de Marie Hatem) elle est Présidente du Réseau des OSC intervenant dans la SR-PF au Togo et Présidente depuis  juillet  2018 de la Fédération des Associations des Sages-femmes de l’Afrique Francophone (FASFAF).

 

Franka Cadée 

Présidente de l’ICM 

Au fil des années, je me suis développée en tant que sage-femme et conseillère compétente et enthousiaste en matière de santé maternelle internationale, de problèmes des femmes et de grossesse de jumeaux. Avec ma formation maïeutique et anthropologique, en plus de mon expérience personnelle en grandissant et/ou en travaillant au Pakistan, au Soudan, au Royaume-Uni, en Tanzanie, en Sierra Leone, au Maroc ou aux Pays-Bas, je suis tout à fait consciente de la portée, du contexte culturel et des réalités du terrain.

Les projets que j’ai initiés, développés, menés à bien et évalués, impliquent un large éventail de compétences allant de méthodes innovantes de coopération, de collectes de fonds, de gestion financière et de recherches d’évaluation, à la gestion de large groupe (de femmes) volontaires. 

Ma plus forte qualité est d’être bien informée, de penser stratégiquement et d’impliquer, de motiver et d’enthousiasmer les autres avec un mélange de pensée littérale, de dur labeur et de réalisme.

 


 

Discours de Cloture

Dr. Julitta Onabanjo

Directeur régional du FNUAP (UNFPA) pour l'Afrique orientale et australe

Dr Onabanjo a rejoint le FNUAP en 1995 en tant qu'Administrateur du Programme national, puis spécialiste de programme au Swaziland et au Kenya, avant de travailler au siège du FNUAP en tant que conseillère technique pour le VIH / sida, puis en qualité d'Assistante spéciale du Directeur général. Plus récemment, elle a occupé des postes de Représentatrice du FNUAP en Tanzanie et en Afrique du Sud.

Avant de rejoindre l'UNFPA, Mme Onabanjo a travaillé pour Planned Parenthood en tant que directrice de programme et pour le Ministère de la Santé du Nigéria.

Le Dr Onabanjo est titulaire d’un baccalauréat en biologie de l’Université de Londres et d’un doctorat en médecine de l’Université de Zambie, ainsi que d’une maîtrise en santé publique de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.